« Loic s’est plante devant moi, a passe une main dans mes cheveux, a tire ma tronche par lui, ainsi, a embrassee doucement puis passionnement.

« Loic s’est plante devant moi, a passe une main dans mes cheveux, a tire ma tronche par lui, ainsi, a embrassee doucement puis passionnement.

au moment oi? nos levres se seront quittees, j’etais chancelante, pleine de desir. »

Ils font 2 semaines, Valerie, en couple avec deux annees et demi, ainsi, habituee aux baisers tendres mais legers, a renoue avec les charmes du baiser langoureux et charge d’electricite.

Un baiser, 1 grand, c’est bon, ainsi, c’est l’un des preludes les plus erotiques. Reprenons moyen de s’embrasser.

Bien embrasser, le debut du sexe ?

Bien sur qu’on sait a quel point le baiser reste savoureux. Neanmoins,, quand on reste en couple, on a tendance a le delaisser. On pose sur les levres de son homme votre baiser tendre qui dit « tu vas me manquer », ou un baiser de complicite, leger tel une plume au creux du cou, mais nullement assez long pour que naisse l’erotisme.

Et, quand on commence un grand baiser, les corps presses nous poussent avec avidite a l’etape d’apres. Or que se passe-t-il si on accorde au baiser environ temps libre ?

Un brin tel quand, adolescentes, apres s’etre demande comment embrasser avec la langue, on passait beaucoup plus au milieu d’une cour : on est submergees d’emotions grandes.

Magali, en couple depuis quatre mois, s’eclate : « depuis une part de jeu dans le baiser : on s’y brule sans aller plus loin, jusqu’a votre que notre corps succombe. On a, on presse nos levres, on mordille, on tourne nos langues, on arrete, le temps de plonger nos yeux dans ceux de l’autre, on reprend. » Dou-ce-ment.

C’est ce qui en fait l’un des preliminaires nos plus erotiques, qui affole le c?ur, fait grimper dopamine et testosterone, envoie a une cerveau des petits chocs electriques et relance le desir. Sur, la suite n’en est que meilleure.

Comment embrasser une fille ou un garcon Afin de pimenter le moment ?

Laisser monter le desir, avant aussi le baiser, c’est se mettre en appetit. On peut aussi commencer avec regarder les autres.

« J’me suis un coup surprise a voir, fascinee, un couple qui se devorait a haute bouche. Leur baiser passionne a reveille chacune des sensations encore accrochees a les levres. Notre apri?m meme, J’me suis jetee concernant notre amoureux, souffle Anna. Depuis, i  la place de detourner le regard devant les couples enlaces, je me laisse happer. Et j’ai tres vite besoin de faire tel eux », explique Magali.

Parfois votre n’est a nous d’etre dans l’observation, mais a notre mari. Voir glisser le baton de rouge i  propos des levres entrouvertes de la cherie, c’est excitant. Et le rouge a levres, si votre n’est jamais systematique, ils aiment.

« cela me plait, c’est d’avoir des traces de rouge autour d’la bouche, dans le cou ou via la chemise. Di?s que j’entrevois mon image dans la glace apres un baiser, ca m’a donne un cote sauvage, parfait pour la confiance en soi et Afin de pimenter la suite », explique Cedric.

D’autres preferent jouer sur le rythme. Paul, 36 annees, pro afin d’effectuer monter la tension, nous explique : « Au lieu de sauter i  propos des levres de la fille, je plonge les yeux dans les siens, j’approche doucement faire mes levres en souriant, je ferme le regard, forcement cette dernii?re aussi, et je promene blk mes levres sur les siennes. J’effleure, peau contre peau. Ca surprend et ajoute l’attente du grand baiser : tres excitant. » Je promene faire mes levres sur les siennes. J’effleure, peau contre peau.

On va pouvoir meme aller plus loin, ainsi, jouer sur la succion. « On suce doucement la levre inferieure de son homme, puis on tire dessus en la pincant legerement », explique Notre Kama Sutra du XXI e siecle de Suzanne Heumann (ed. Blanche).

Pourquoi ? Selon la medecine indienne, c’est la que reside le « nadi », le canal d’energie qui relie sa propre levre inferieure a le penis. Pour nous, c’est la levre superieure, la ou elle rencontre l’attache du nez. Pour tous, plus votre zone est stimulee, plus l’excitation monte.

Moins spirituelle, Catherine prefere jouer i  propos des sensations, voire le rapport de force : « J’aime bien de temps en temps forcer avec la langue le passage entre la barriere de ses dents et sa bouche. C’est proche d’la penetration et ca m’amuse d’avoir, moi, ce pouvoir-la pendant certains minutes »

Elle ajoute : « Du bout d’la langue, on peut aussi caresser des dents. Ce n’est jamais la zone la plus sensible, donc juste si l’on est deja en beaucoup baiser, pour en rajouter au cote “embrassons-nous follement tel au cinema” ».

« Une fois qu’on a epuise les jeux de langue, on utilise ses dents Afin de mordiller ou pincer les levres de l’autre », termine Anna. Et 1 nouveau baiser nait.

Plusieurs remarques de jeux de bisous

On voit des techniques pour exciter son partenaire. Et pour ne jamais s’ennuyer, il y a des jeux coquins. On ne parle aucun jeux annuels une telle fois-ci, mais bien de jeux de bisous.

Tout d’abord, on voit l’astuce du glacon, proposee par Marie : « De bouche en bouche, on fait glisser 1 glacon ou une gorgee de champagne : absolument decadent ».

Jean est plutot branche nourriture : « Je fais glisser de sa bouche a la mienne une fraise ou une poire, tous ces fruits que je range dans la categorie sexy : ils paraissent sucres, juteux, mais jamais trop, ainsi, ajoutent un gout qui plus est au baiser, quelque peu tel un jeu d’enfance coquin ».

On peut aussi s’amuser le regard couverts. « J’aime quand il me bande les yeux. Chacune des sensations paraissent amplifiees. Ca nous reste aussi arrive de le faire ensemble pour deguster nos levres en aveugles », raconte Catherine. Ou utliser de nouvelles parties de con corps, tel les doigts et les mains. « Je dessine le contour de ses levres tout d’un doigt humide, j’suis le pourtour, puis je le glisse dans sa bouche pour qu’elle le suce et le mordille », soumet Cedric.

D’autres idees paraissent possibles : « J’adore quand une fille passe sa main fermement dans mes cheveux, me decoiffe et les agrippe. Notre baiser devient sauvage », sourit Jean. « On s’embrasse bien en glissant nos mains l’une contre l’autre, elles se caressent doucement, puis on les serre De surcroit qui plus est tri?s », explique Valerie. « J’aime quand il glisse une main sous les fesses et me presse contre lui », confie Caroline.

Et, un coup qu’on maitrise le ballet des levres, une langue et des mordillements, on va pouvoir appliquer le baiser partout : les yeux, les joues, nos lobes d’oreilles, la poitrine ou le torse, l’interieur des cuisses. Et surtout, au creux du cou. Ce baiser-la arrive, en sondages sur des baisers preferes, a quasi egalite avec le French kiss.

0929262688
1
Bạn cần hỗ trợ?